Aller au contenu principal
Accueil
Enter an address to filter results.

Nouvelle publication du journal BATI ISOLATION sur l'ITE

Bati isolation

Le journal BATI ISOLATION - N° 21 /22 – AOUT & SEPTEMBRE 2015, propose un dossier très intéressant d’une dizaine de pages sur l’ITE. Ce dossier intitulé « ITE EN ATTENDANT LA TRANSITION ENERGETIQUE »  fait un point sur les marchés, évolutions et réglementations, mais  aussi sur les bonnes pratiques et les pathologies observées dans la filière ITE.

Il est téléchargeable à l’adresse suivante : http://www.editions-avenirconstruction.fr/produits-accueil/accueil-numero/bati-iso-22.html

En voici une petite synthèse qui vous donnera peut être l’envie d’en savoir plus…
 

  • En matière de croissance et marché…

Selon l’étude TBC 2013, le secteur a enregistré une croissance de 6,5 % en 2013 et continue de progresser.Les deux grandes familles de mur manteau ( isolant sous enduit, isolant sous bardage rapporté ou vêtures isolées) prennent des part de marché. Que ce soit en bardage isolé ou en vêture, entre 2008 et 2013, la filière sèche a vu son chiffre d’affaire doubler. Les enduits résistent et pourraient repartir à la hausse très bientôt.

 

  • En matière de réglementation...

L’utilisation des bardages et vêtures isolés est dorénavant autorisée jusqu’à 18 m + pointe de pignon, hors bord de mer, et jusqu’à 9 m + pointe de pignon en bord de mer.

Une étude est en cours sur l’évaluation du comportement au feu des procédés de bardages sur support maçonné avec isolation par laine minérale et sur les procédés de vêtures sur support maçonné.

Un  CPT isolants en polystyrène expansé a été modifié : la nouvelle version du cahier de prescription technique CP 3035/V2 apporte les évolutions.

La protection incendie est renforcée par l’IT 249.

 

  • En matière d’isolants…

Un tour d’horizon des principaux matériaux utilisés (les panneaux polystyrène, les laines minérales, le polyuréthane, les biosourcés) permet de rappeler les épaisseurs nécessaires pour obtenir en rénovation, la résistance thermique minimale des murs éligibles aux aides (R>3,70m².K/W).

 

  • A propos des façadiers &itéistes…

L’ITE étant une activité transversale à plusieurs métiers, syndicats professionnels, industriels et distributeurs se mobilisent pour professionnaliser le métier,  former des équipes, et améliorer la prévention.

Se contenter aujourd’hui de faire uniquement une enveloppe n’est plus satisfaisant, il faut aussi connaître le traitement des ponts thermiques et élargir l’ensemble des compétences pour s’adapter au marché.

 

  • En matière de pathologies…

La plupart des pathologies et désordres  sont liés au non-respect ou à la méconnaissance des avis techniques et règle de base : défauts de ventilation, de fixation, d’espace libre de dilatation. Des solutions techniques sont proposées pour remédier aux principales pathologies identifiées par l’AQC.

 

  • Et sur les perspectives d’avenir…

Pour tous les acteurs de la filière, le marché ne peut qu’augmenter dans les prochaines années. La filière doit cependant se structurer pour mieux répondre aux attentes du marché avec des offres plus lisibles et des parcours clients mieux balisés. Trois belles opportunités pour le développement du marché à venir :

  • La massification attendue de la rénovation des logements sociaux,
  • l’assouplissement des règles d’urbanisme autorisant une isolation en saillie des façades des constructions existantes,
  • l’obligation de rénovation énergétique de tous les bâtiments privés résidentiels dont le Cep dépassera les 330 kWh par m²à partir de 2025.

Côté innovation, les fabricants planchent sur des fonctions complémentaires rajoutant de la valeur ajoutée. Pour obtenir de plus forte performance thermique, le choix de solutions mixant l’ITE et l’ITI pourrait bien devenir croissant. De nouvelles offres de grands panneaux préfabriqués intégrant la ventilation des fluides ou des câbles placés entre les parois et l’isolant ou des panneaux solaires et photovoltaïques devraient faire leur entrée sur le marché.